Van, quel est ton secret ?

Van est fêté comme Vénérable le 10 juillet, jour de sa mort. L’occasion de visiter les axes d’une spiritualité axée sur l’abandon et le sacrifice.

Oui, toi Van, la première petite fleur du Vietnam, tu es bien faible. Je n’ai jamais vu une âme plus faible mais peu importe, car il ne te reste qu’à aimer et le reste, je m’en charge...

JPG - 10.6 ko

Regarde la fleur, ta sœur Thérèse ; elle a reconnu qu’elle n’avait rien, car elle était vraiment faible, et cette faiblesse l’a amenée à s’abandonner totalement à l’action de mon amour.

Un seul regard de ta faiblesse suffit à charmer Mon Amour et à attirer Mon Cœur jusqu’à toi. Laisse à Mon Cœur toute liberté de se manifester à toi...

O Van, voilà que de simples soupirs d’amour pour moi ont le pouvoir d’attirer mon cœur et de le jeter hors de lui.

J’ai compris que Dieu est Amour et que l’Amour s’accommode de toutes les formes de l’amour. Je puis donc me sanctifier au moyen de mes petites actions… Un sourire, une parole, un regard, pourvu que tout soit fait par amour.


Je t’ai choisi pour être la mère des âmes ; or c’est à force de souffrances que la mère
parvient à faire de ses enfants des personnes de valeur.

JPG - 22 ko

Mon enfant, tu dois beaucoup prier pour les apôtres de mon règne. Ta prière leur servira d’arme et de nourriture ; et, avant de les engager dans la bataille contre l’enfer, il faut que Je leur prépare cette arme et cette nourriture dont ils se serviront plus tard.
C’est à toi que Je confie cette mission que tu devras remplir pendant que tu es encore sur cette terre. Au ciel, Je t’en confierai une autre...

Dans le ciel, Je te donnerai pour mission d’aider ta grande sœur Thérèse à inspirer au monde la confiance en mon amour…

Marie à Van : "Je te porte dans mes bras, je t’offre au petit Jésus et Lui te consumera dans le feu de l’amour, de sorte que mes mains deviendront l’autel du sacrifice tandis que toi tu seras, à l’exemple de la petite Thérèse, la victime d’holocauste offerte à l’Amour, et que le petit Jésus acceptera."


Plus tard, tu verras, j’aurai toute une armée d’apôtres et tout ce que je leur enseignerai, ce sera de m’aimer comme tu m’aimes toi-même. Cependant il me faut quelqu’un qui me serve d’intermédiaire, tu seras cet intermédiaire, n’est-ce pas ? Est-ce que tu acceptes ce rôle ? Il te suffira d’écrire mes paroles. Il y aura ensuite d’autres apôtres qui se chargeront de les faire passer et mon amour se répandra.
Dans le cas contraire mon amour s’éteindra dans le monde...

Ces paroles que je t’adresse ici, seules les âmes simples et humbles sont capables de les comprendre, seules les paroles enfantines sortant d’un coeur aimant ont le don de me charmer...


J’ai déjà promis aux enfants le royaume des cieux, et ils n’ont rien d’autre à faire que de l’accueillir. (…)
Heureux les enfants car ils ont reçu l’héritage du ciel, les mains vides.

Malheureusement Van, il semble que maintenant, les enfants, par leur manière d’agir, veulent souvent rivaliser avec les adultes.

Et le plus terrible c’est que d’ordinaire, le monde leur fait connaître le péché plutôt que Moi. (…) Il faut arracher les enfants aux ténèbres du monde…


Jésus à Van : Après la mort de saint Joseph, je m’entretenais souvent avec elle (ndlr : avec la Vierge Marie) des souffrances que j’aurais à endurer plus tard... Alors Marie pleurait beaucoup, et je pleurais avec elle...
Petit Van, ma vie a été une vie de souffrances mais jamais je n’ai été triste d’avoir à souffrir. Ainsi, ma vie doit être appelée une vie douloureuse, non une vie malheureuse.


Van, n’oublie pas le pays que j’aime le plus, le pays qui a produit la première petite fleur qui depuis en a engendré beaucoup d’autres. Cette petite fleur c’est celle que j’ai choisie pour être ta petite soeur aînée, Thérèse.

Van, considère cette fleur-là et comprends ceci : c’est en France que mon amour s’est tout d’abord manifesté.

Hélas ! Mon enfant, pendant que le flot de cet amour coulait par la France et l’univers, la France l’a fait dériver dans l’amour du monde, de sorte qu’il va diminuant peu à peu.

C’est pourquoi la France est malheureuse. Mais, mon enfant, la France est toujours le pays que J’aime particulièreme nt.

J’y rétablirai mon amour. Et pour commencer à répandre sur elle mon amour, Je n’attends désormais qu’une chose : que l’on m’offre suffisamment de prières.

Alors, mon enfant, de la France, mon amour s’étendra dans le monde.

JPG - 22 ko

Je me servirai de la France pour étendre le règne de mon amour partout... Surtout, prie pour les prêtres de France, car c’est par eux que J’affermirai en ce pays le « Règne de mon Amour.... »


Jésus dit à Van : « Il y aura aussi plus tard une armée de la Sainte Vierge... »

Souviens-toi de prier dès maintenant pour cette faible armée car à peine sera-t-elle lancée dans la bataille, tout l’enfer se lèvera en bloc contre elle de sorte qu’elle se verra comme dans l’impossibilité de lui tenir tête. Mais dans la suite, l’enfer subira une défaite retentissante et alors la Sainte Vierge sera glorifiée sur cette terre.

Tu dois prier beaucoup pour que cette armée puisse lutter avec ardeur et courage jusqu’au bout. Cette armée n’existe pas encore actuellement, mais elle existera plus tard.

Source : Chere Gospa