"Rien n’est voilé qui ne sera dévoilé" Lc 12,2

"Méfiez-vous du levain des pharisiens, c’est-à-dire de leur hypocrisie. Tout ce qui est couvert d’un voile sera dévoilé, tout ce qui est caché sera connu." Lc 12,2

JPG - 11.9 ko

Les pharisiens se voilent, au sens propre et au sens figuré. Passés maîtres dans l’art de soigner les apparences, ils se dissimulent sous de longs vêtements. Ils honorent Dieu avec les lèvres mais leur coeur est loin de lui, caché derrière des rituels de purification : J’ai eu peur et je me suis caché Gn 3,10.

Jésus veut faire tomber ces masques de perfection, de protection. Il nous invite à lui ouvrir notre coeur là où nous sommes fragiles.

Medjugorje, 18 mars 2013 : "Par l’amour qu’il a montré sur la croix, mon Fils vous a donné la possibilité que tout vous soit pardonné, afin que vous n’ayez pas à avoir honte, ni à vous cacher. Aussi, mes enfants, réconciliez-vous avec le Père Céleste, ouvrez vos coeurs à son amour, afin de commencer à vous aimer vous-mêmes comme mon Fils vous aime. Quand vous commencerez à vous aimer vous-mêmes, vous aimerez les autres, vous verrez en eux mon Fils et vous reconnaîtrez la grandeur de son amour."

Le dévoilement comme un regard d’amour qui vient faire la lumière sur nos vies...

JPG - 12.5 ko

Pensons au regard de Jésus sur le jeune homme riche, Matthieu, Zachée, le fils perdu ; au "dévoilement" de la situation de la Samaritaine...

Le diable aussi utilise le dévoilement ; mais il nous accuse et instille la peur en nos cœurs.

Marcel Van : "Vraiment Jésus, quand je me trouve sous les yeux du monde, je ne sais que craindre et avoir honte, tandis que sous ton regard, je me sens libre, joyeux et je retrouve tout mon naturel".

Vivre ce dévoilement, c’est accueillir la Lumière de son amour dans nos fragilités.

"Frères, elle est vivante, la parole de Dieu, énergique et plus coupante qu’une épée à deux tranchants ; elle va jusqu’au point de partage de l’âme et de l’esprit, des jointures et des moelles ; elle juge des intentions et des pensées du coeur. Pas une créature n’échappe à ses yeux, tout est nu devant elle, soumis à son regard ; nous aurons à lui rendre des comptes. En Jésus, le Fils de Dieu, nous avons le grand prêtre par excellence, celui qui a traversé les cieux ; tenons donc ferme l’affirmation de notre foi. En effet, nous n’avons pas un grand prêtre incapable de compatir à nos faiblesses, mais un grand prêtre éprouvé en toutes choses, à notre ressemblance, excepté le péché. Avançons-nous donc avec assurance vers le Trône de la grâce, pour obtenir miséricorde et recevoir, en temps voulu, la grâce de son secours". He 4,12-16

"Dieu ne regarde pas comme les hommes, car les hommes regardent l’apparence,
mais le Seigneur regarde le cœur".

Passer des ténèbres à la lumière : La Croix, 21 avril 2020

JPG - 199 ko

Ouvrons nos coeurs avec confiance à l’Esprit d’amour.
Il mettra en lumière nos zones d’ombre, nos blessures enfouies.

Si nous acceptons de mourir à notre idéal, nous recevrons le vêtement de noces, le coeur de Jésus vivant dans notre coeur.

L’oeil de notre coeur sera dans la lumière Mt 6,22. Dans cet amour, nous nous verrons comme Dieu nous voit, sans jugement ni peur. Nous aimerons les autres comme Dieu nous aime, même ceux qui nous ont offensés.

Se prononcer pour Dieu devant les hommes, c’est laisser vivre sa Parole d’amour en nous. Devenir lumière auprès des coeurs enténébrés.

"Il nous faut apprendre à voir le mal et la faute comme Dieu les voit. Là où nous voyons naturellement une faute à condamner, Dieu, lui, voit tout d’abord une détresse à secourir". Eloi Lerclerc, Sagesse d’un pauvre

« Epargne-moi les remords de Judas, rentrant en lui-même pour ne plus en sortir, épouvanté et désespéré devant son péché. Accorde-moi le repentir de Pierre,
rencontrant le silence de ton regard plein de tendresse et de pitié. » Saint Augustin

JPG - 85.3 ko