Avec le jeune homme riche, ouvrir nos coeurs au don de l’amour

Ce n’est pas tant la richesse matérielle qui constitue un danger le jeune homme riche, que sa volonté de maîtrise. Lois et règlements, il les applique à la lettre. Il a coché toutes les cases de la piété.
Jésus ouvre une brèche dans cette suffisance : il pose son regard sur lui.
La vie éternelle commence aujourd’hui lorsque je me laisse aimer.
L’homme qui voulait être saint par sa vertu doit commencer par ouvrir les mains au don de l’amour : "Celui qui n’accueille pas le Royaume à la manière d’un (...)

+ Lire la suite

Que ton règne vienne (Medjugorje, Monfort...)

Lisez les Saintes Écritures, vivez-les et priez, afin de saisir les signes de ce temps. Celui-ci est un temps spécial 25/08/93
Mes enfants, vous êtes choisis car dans votre temps, une grande grâce de Dieu est descendue sur la terre. N’hésitez pas, accueillez-la. 2/4/08
Petits enfants, vous cherchez la paix et vous priez de différentes manières, mais vous n’avez pas encore donné votre coeur à Dieu afin qu’Il le remplisse de Son amour. 25/05/99
Dieu ne veut rien d’autre de vous que votre abandon. (...)

+ Lire la suite

Dieu est dans la vie de chacun = le Royaume est tout proche

Medjugorje :
Mon Fils voyait la beauté en toutes choses. Il recherche le bien, même petit et caché, dans toutes les âmes, afin de pardonner le mal. 2/4/19
Apôtres de mon amour, que vos cœurs, par la prière et le sacrifice, soient illuminés par l’amour et la lumière de mon Fils. Que cet amour illumine tous ceux que vous rencontrez et les ramène vers mon Fils. 2/12/18
Chers enfants, je vous invite à être comme les étoiles, qui par leur clarté donnent la lumière et la beauté aux autres afin qu’ils se (...)

+ Lire la suite

"Rien n’est voilé qui ne sera dévoilé" Lc 12,2

"Méfiez-vous du levain des pharisiens, c’est-à-dire de leur hypocrisie. Tout ce qui est couvert d’un voile sera dévoilé, tout ce qui est caché sera connu." Lc 12,2
Les pharisiens se voilent, au sens propre et au sens figuré. Passés maîtres dans l’art de soigner les apparences, ils se dissimulent sous de longs vêtements. Ils honorent Dieu avec les lèvres mais leur coeur est loin de lui, caché derrière des rituels de purification : J’ai eu peur et je me suis caché Gn 3,10. (...)

+ Lire la suite

"Sur votre route proclamez que le Royaume est tout proche".

Ce n’est pas l’annonce verbale qui est privilégiée par Jésus, mais plutôt une manière d’entrer en relation avec les autres. Juste après cet appel, Jésus intime à ses disciples de partir les mains vides, sans provisions.
Annoncer que le Royaume est tout proche, ce serait être vulnérable comme un enfant. Comme Jésus qui a faim, qui a soif, qui est nu, le missionnaire est invité à dépendre des autres.
Ce dénuement permet à l’autre de lâcher ses peurs et les rôles qu’il joue pour se protéger.
Dans cette (...)

+ Lire la suite

Unité des chrétiens : la porte étroite

C’est l’amour qui fait l’unité. Non pas un amour humain, mais un amour divin.
"Moi en eux.. pour qu’ils parviennent à l’unité parfaite". Jn 17,23
Pour recevoir le vêtement de noces qui est le Coeur de Jésus vivant dans notre coeur,
nous devons être conduits au désert, perdre le Vin de l’amour et de la joie (Cana).
N’oublions pas que Jésus a prononcé la prière pour l’Unité au seuil de sa Passion.
Heureux les pauvres en esprit ; ceux qui perdent leurs consolations, leurs points d’appui.
Après les (...)

+ Lire la suite

Avec le bon samaritain, laisser l’Amour agir en nous

Dans la parabole du bon samaritain, Jésus nous révèle que l’amour est affaire d’abandon, de confiance.
Aimer Dieu de tout son cœur, ce n’est pas aimer avec plus de "moi", de force. C’est d’abord nous laisser aimer.
Le samaritain connaît sa fragilité mais il n’a pas peur. Comme Marie donnée en exemple juste après, sa prière se fait écoute, abandon sous le Soleil de l’Amour du Père. Cet Amour est comme un baume - une onction répandue sur son humanité souffrante.
S’aimant lui-même, il peut s’approcher (...)

+ Lire la suite

"Vous êtes la lumière du monde" (Transfiguration)

Etre lumière... ou plutôt laisser passer la lumière du Christ : "Il était la lumière véritable qui éclaire tout homme" Jn 1,9.
Comme la fleur s’épanouit sous le soleil, ouvrons nos coeurs au Soleil de l’Amour du Père. Présentons-lui nos fragilités. Dans la prière et l’eucharistie, laissons nos coeurs se réchauffer au contact de Sa Flamme. Elle nous travaillera comme le bois, en produisant sécheresse et obscurité.
"Comme une bougie ne peut donner de la lumière que si elle se laisse consumer par la (...)

+ Lire la suite